Boutonnades

Chemises
Les chemises. Le classique par excellence. De nombreuses choses à dire qui pourraient se résumer en quelques mots; simples, élégantes et indispensables. La première chemise daterait de -3000 BC, ce serait un tissu en lin retrouvé dans une tombe égyptienne. C’est pour dire, 5000 ans d’histoire. Bien évidemment, elle a beaucoup évolué depuis.

Col italien dit « bas » de chez Ralph Lauren

Aujourd’hui, elle se caractérise d’abord par sa matière, la plus utilisée étant le coton; viennent ensuite le lin et la soie. Il existe bien sûr des chemises en tissu synthétique, mais dont la qualité est inférieure. Celle-ci se distingue d’ailleurs en deux points: la nature du fil et le tissage. Pour les tissages, ils ont tous leurs caractéristiques,  Popeline, Fil à Fil, Oxford, Pinpoint, Twill, Chevron, Zephyr ou encore Denim. En conséquence votre chemise sera très différente d’une chemise avec la même coupe, le même motif, la même couleur, si elle a un tissage différent. C’est pourquoi il faut adapter la chemise au reste de ce que l’on porte, ou ajuster le reste à la chemise. Par exemple une chemise avec un tissage popeline, c’est-à-dire une toile qui présente une côte fine et serrée, sera absorbante, souple et légèrement soyeuse (ce modèle-là est le plus porté). Elle s’adapte à toute saison, avec un jean ou un costume, alors qu’un tissage Oxford, plus épais que la popeline, où l’on peut distinguer le grain du tissu, sera plus pour des jours froids ou pluvieux, et peu adapté avec un costume, optez plutôt pour un jean ou chino.

Seconde caractéristique importante de la chemise: le col. Il en existe différentes sortes, comme par exemple le col bateau qui est large, passe au ras du cou, et se termine en pointe sur les épaules; ou le col italien, dit cut away et adapté à de gros noeuds de cravate; le col cassé, idéal pour le port du noeud papillon, et bien sur le col classique. C’est pourquoi, trouver une chemise qui vous convient nécessite d’y investir un peu de temps.

Chemise Richard James en cotton

En ce qui concerne la coupe, vous aurez généralement le choix entre la custom-fit, dite classique, et la slim-fit. La première, qui conviendra à la majorité des hommes, représente la norme pour toutes les marques pendant que la slim-fit fait le plaisir des personnes plutôt menues et est donc parfois plus difficile à trouver.  Enfin, la coupe skinny qui, comme son nom laisse à penser, vient vous coller à la peau (bon, certes, c’est un peu exagéré, mais c’est pour bien comprendre qu’elle est encore plus « slim » que la slim-fit!). Bien que peu répandue, elle sait pourtant se faire apprécier de certains qui n’hésiterons pas à se rendre chez un créateur pour trouver leur bonheur!

 

Mais dans le style classique ce sera la coupe slim-fit/cintrée qu’il vous faudra. Légèrement resserrée au niveau de la taille, elle donne une allure sportive et élégante (sauf dans le cas où la coupe custom-fit vous donne le même rendu) car elle vous rentre le ventre (plutôt pratique) et vous moule le buste. Pour connaître votre taille idéale de chemise il faut que lorsque vous tendez le bras le long du corps, les manches descendent légèrement sur vos poignets, mais sans recouvrir la main! … seulement jusqu’à votre paume. Au niveau des épaules, les coutures ne doivent pas « tomber », c’est-à-dire se trouver juste avant la « chute » … et non pas après: effet « trop grand » assuré! Pour le col, prenez votre tour de cou au niveau de la pomme d’Adam et arrondissez au centimètre supérieur pour éviter que le col ne vous soit désagréable.  Il existe aussi plusieurs ‘coupes’ pour le bas de votre chemise, faites attention à la prendre de façon à ce que vous puissiez la rentrer dans le pantalon (3/4 cm en dessous de la taille ne seront pas de trop).
[Certains puristes viendront vous dire que pour choisir une bonne chemise, c’est aussi faire attention à ce que les pointes du col se glissent sous votre veste, mais bon, avant d’en arriver là, il y a du chemin, et pour nous aussi!]

Poignet mousquetaire et bdm en crâne doré

Venons en aux poignets. Il en existe trois types: les classiques, avec les boutons cousus; ceux à revers, appelés « poignets mousquetaire » et que l’on maintient avec des boutons de manchette  (nous n’hésiterons pas d’ailleurs à vous faire partager nos dernières trouvailles en matière de « bdm » dans un futur article); et enfin les napolitains, à mi-chemin entre les deux modèles précédents, maintenus par un bouton cousu et avec un revers échancré laissant apparaître l’attache.

Pour finir, penchons nous sur les couleurs et les motifs. Vous trouverez tout un panel de couleurs, mais il va de soi que certaines ne sont appropriées que pour certains styles assez excentriques. Le blanc, le bleu ciel, ou encore le noir sont donc les couleurs les plus appréciées car elles se portent avec presque tout. Mais nous sommes en Mai, et comme on dit: « en Mai fais ce qu’il te plait »; alors pourquoi ne pas se pencher sur du orange, du vert, du rouge, ou encore du bleu roi? Portée seule avec un chino beige, ou d’une autre couleur toujours bien assortie, votre chemise vous distinguera de la masse souvent monotone. Quant aux motifs, ils sont tous aussi divers que variés. Attention tout de même, car chaque motif n’est pas adapté à chaque situation: préférez donc les rayures fines aux carreaux du type bûcheron et aux motifs hawaïen pour une journées de travail.

JC Chang, Assistant Manager at Gant Rugger.

Voilà donc une vue d’ensemble de ce à quoi il faut faire attention concernant les chemises. En espérant que cela vous sera utile!

A très bientôt,

T. & T.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s